Bias accueil / Notre village / Histoire et patrimoine

L'objectif de cette partie est d'aborder, à différents niveaux, l'histoire du village : lieux chargés d'histoire, dossiers plus approfondis sur de grandes périodes, ressources documentaires.

Poème: mon petit village

Jean Camille Gaston chante son village de Bias.
Ses poèmes sont réédités (voir ci-dessous)

Bias Information 14 supplément

Histoire de l'église de Bias

Chemins de Saint Jacques de Compostelle

Nous reprenons ici la description du chemin qui passait à Bias étape sur la voie dite de Soulac. Nous recommandons la visite du prieuré de Mimizan où de superbes peintures ont été découvertes sur ce pèlérinage.

Fontaine Saint Michel

D'origine païenne, le culte de l'eau et des fontaines a été longtemps combattu par l'église avant d'être béni par elle. On trouve dans les Landes environ 200 sources sacrées, pour la plupart abandonnées, en raison du dépeuplement rural et de l'évolution de la foi. Les sources portent presque toutes le nom d'un saint. Chaque source est réputée pour certaines propriétés curatives. La fontaine de Bias est située derrière l'église, le long du ruisseau. Elle était réputée pour traiter les maux d'estomac, de reins et de peau. Cette fontaine a été refaite au 19 ième siècle.

Les sables et l'église de Bias

Du 16 ième au 18 ième siècle, les dunes mouvantes ont ravagé la région avant leur fixation par les hommes par des plantations de pins. Cette partie présente l'histoire de l'église de Bias et contient des documents authentiques qui illustrent de façon vivante les soucis des habitants de Bias concernant leur église.

La croix de Bias

La croix de Bias est une très ancienne croix de procession. Retrouvée dernièrement, elle est aujourd'hui à l'évêché de Dax et fera partie des collections d'un futur musée d'objets d'art religieux à Aire sur Adour. Elle reste, suivant une convention entre l'évêché, la Drac et la commune de Bias, propriété de la commune de Bias, où elle pourra revenir en certaines circonstances.

Les résiniers

Cette partie illustre la plantation et l'exploitation de la forêt landaise et le travail des résiniers